D imanche 29 avril 2018

SAMEDI 29 AVRIL

13.15h  quand nous montons dans nos véhicules pour nous diriger vers Dinan  où la commune de St Samson / Rance nous attend . Nous y arrivons vers 16 h et ,comme le gîte n’est dispo qu’à 18 h,le groupe est parti faire un petit tour dans le voisinage .Comme je n’y étais pas ,(Dominique et moi étant  à la recherche de boulangers pour les jours à venir ) mes commentaires sur ce petit périple peuvent être subjectifs.

Il sont donc descendus vers la Rance  et ont  traversé  la rivière , au port du Lyvet en empruntant le pont mobile (l’écluse étant interdite aux piétons) . .

Il ont  ensuit longé la Rance jusqu’au pont de chemin de fer que leur guide ,un peu téméraire ,envisageait de les faire traverser  mais ce dernier étant strictement réservé au trafic ferroviaire il leur a fallu rebrousser chemin  par la rive un peu grassouillette  parait-il

 Au passage contraste entre maison de maitre et ,quelques carrelets assez vétustes. Retour au gite vers 17.50 pour récupérer les clés .

Après installation (22 personnes à installer ça prend du temps )  et l’apéro de rigueur (sans excès évidemment )nous avons fait honneur aux excellents plats  préparés par nos dames  puis sommeil réparateur dans l’attente des efforts du lendemain

 

 

 

 

DIMANCHE  30 AVRIL

Debout aux aurores  pour chercher le pain ,et à notre surprise au retour ,le groupe était  à table en attente de pain  (certains réclamaient les croissants ,mais la commande n’était pas passée donc ….)

 

9.30h   Conciliabule avant le départ  ( coup d’état en vue ?? ) puis descente vers la Rance qui coule en dessous du gîte

 

Nous traversons  à l’écluse du Chatelier en direction du Lyvet ,puis cheminons dans la campagne ,                                                                                     dominant la rivière d’ une trentaine de mètres .Le sentier débouche dans le village du Chatelier que nous traversons.Nous entamons alors une descente vers la rivière ,tout d’abord  par un chemin de campagne puis à travers bois ,descente entrecoupée régulièrement par des remontées ce qui en  fait un parcours assez physique . Ce chemin se termine au chateau de Landeboulou  (altitude  56 m )et nous  rejoignons encore une fois la rivière .C’est à ce moment que Maryse a fatigué car son barda commençait à peser et pour lui rendre service nous l’avons vite délestée des fars qu’elle cachait au fond du sac  :fars excellents ,on en redemande (merci Maryse )

Cet apport de vitamines nous a amenés assez vite en vue de Dinan et nous avons poursuivi notre route par le chemin de halage  (bien plus facile à arpenter que les sous-bois précédents ).Arrivés  à Léhon  nous avons cherché un lieu de pique-nique ,mais  la pluie s’étant invitée ,nous avons visité les lieux avant de remonter vers Dinan .A souligner le vieux pont ,sur lequel nous avons posé pour la postérité ,l’abbaye  et au fond d’un jardin ,quelques sculptures plus contemporaines

 

 

Arrivés à Dinan ,nous avons eu la chance de trouver un café ,face au chateau ,qui nous a permis de pique-niquer au sec Nous avons poursuivi notre visite par la tour du gouverneur  (joli vue sur la contrée environnante  )puis descendu la rue du Jerzual par laquelle nous avons retrouvé le port que nous avions longé sur l’autre rive.Nous sommes rentrés au gîte par le chemin de halage  si facile qu’ il nous rapelait les rives de Penfeld (dans la partie la plus ludique ) Au passage ,nous avons pu constater que les amateurs de pêche  ,vu leur matériel ,semblent se

professionnaliser  (clubs,team ,sponsors … )Il ne leur manque

que le poisson : le seul que j’ai vu sortir de l’eau approchait quand même les 10g   et(environ 3 cm .

Arrivés au gîte ,la pluie persistante a empêché la confrontation bouliste  tant attendue par certains et remplacée par les jeux (où les perdants hél&s pour eux ,sont toujours aussi mauvais  ) .Après les jeux ,même programme que la veille et repos bien mérité

LUNDI 30 AVRIL

Autant la journée du 3-29 s’était déroulée sans surprise ,autant la journée à venir démarrait sous de mauvais auspices .Tout d’ abord ,nous apprenons qu’une de nos camarades ,sans doute pas habituée au lit étroit ,en est  tombée ( chute heureusement sans suite ).la prochaine fois,elle se munira d’une turbulette

Après le déjeuner et après avoir envoyé une voiture sur le parcours en cas de désistement éventuel nous sommes partis pour La Vicomté ( commune à 3 km )pour le départ de la rando .2ème anicroche de la journée : le premier véhicule s’est un peu fourvoyé sur le trajet (en précisant qu’étant sensé le guider j’étais béatement avachi à l’arrière  ) mais tout est entré dans l’ordre

Départ donc de la gare de La Vicomté pour nous diriger vers le fleuve au lieu dit Mordreuc , petit hameau sympathique d’où nous devions prendre le chemin côtier et là ,déception:chemin impraticable vu la marée  et pour continuer la série noire ,votre guide  en cherchant un passage a réussi à s’affaler dans la vase contre un mur  ( au vu de vos réactions ,je suis le seul à ne pas avoir ressenti le choc )Nous avons du faire demi tour et sommes revenus vers le bourg de Pleudihen où nous avons récupéré le chemin .Et quel chemin !!Cheminant au plus près de la rive ,quelquefois dans les champs ,quelquefois en sous -bois avec un tracé assez aléatoire . Nous sommes  arrivés au Port St Hubert où nous sommes arrêtés pour nous ravitailler certaines profitant de la pause pour entretenir l’indispensable du marcheur .Pause terminée ,retardés un peu par le passage du tour de Bretagne  cycliste nous avons repris la route en empruntant le pont sur la Rance .


  Nous avons récupéré le GR  qui au lieu d’être un chemin de halage ,nous a donné toute la panoplie d ce que l’on peut trouver sur les bords de rivière :montées ,descentes ,escaliers bien tracés ou non ,champs ,zones proches du marécage ,tronc d’arbre,le tout entrecoupé par endroits d’un port de plaisance ,d’un moulin…Les photos sont plus causantes qu’un

long discours Au détour d’un chemin ,perdu au fond des bois ,une statue  et quelques sculptures d’un artiste chinois.

Après les efforts de la journée ,un peu de repos pour entamer la montée vers le gîte .Le temps étant clément ,nous avons enfin pu faire ce que  » certain  « attendait avec impatience :pétanque .Il est probable que l’on n’as pas fini d’entendre parler des résultats.ensuite ,manger et dodo  (sans chute du lit cette fois .

MARDI  1er MAI

En ce dernier jour de notre séjour ,départ à 9 h pour rejoindre le village de St Suliac .

Arrivés sur le port ,nous empruntons la ruelle du Val qui nous amène sur le plateau Nous poursuivons jusqu’à l’Oratoire  de Grainfollet ,oratoire dédié à la Vierge ,etconstruit par les terre-neuvas en 1893.

lLe chemin côtier part de l’oratoire et ne semblait pas d’un abord sympathique .Quelques téméraires voulaient quand même essayer ,mais un trailer  qui en revenait nous en : a dissuadé : motif marée haute .Nous avons poursuivi jusqu’à l’extrémité de la presqu’île d’où  ànous avions une superbe vue sur la Rance , 

mais l’accès à la pointe était également impossible ce qui nous a amenés à revenir vers le village dont nous avons arpenté les ruelles avant de descendre vers le port .

 

 

Cette dernière photo tirée sur le port  qui m’a été personnellement dédiée ,peut-être pour me signifier que vous en avez trop bavé pendant ce week-end ?????

Retour au gîte vers 12h et dernier repas en commun avant de rendre les clés et retour  à la maison

J’espère que malgré le petit  commentaire  (gentillet ) ci-dessus chacun aura apprécié son séjour  .