Dimanche 27 mars 2016

 

En ce dimanche Pascal ou, parait-il, les cloches reviennent de Rome, deux d’entre-elles, perturbées par les conditions météos, ont manqué l’arrivée au clocher et se sont retrouvées sur le parking du complexe Louis Ballard.

Nous avons donc pris notre envol pour une randonnée devant nous mener (via Kéroual), jusqu’à la Cavale, puis l’ile Factice et retour au bercail par Castelmein.

Départ donc à 9h sous la pluie qui, de menaçante, était devenue très présente. Malgré les nombreux œufs aussi bien cachés que les années précédentes, le bois de Kéroual était plutôt du genre désertique. N’ayant aucune envie de nous y attarder, nous avons poursuivi notre vol et avons quitté le bois à la croix pour rejoindre le golf en passant par Kermenguy.

La pluie a cessé de s’inviter à notre rando, MAIS, pour descendre vers Kermenguy, puis en remontant vers le golf, nous nous sommes aperçu  que la météo de la semaine avait été genre humide BOUE..BOUE.. (Tant pis pour les chaussures).

La suite du circuit, avec le soleil (eh !!oui qui de temps en temps) montrait le bout de son nez, s’est déroulée sans problème. De kérivin Vao, nous avons rejoint la Cavale et en contournant l’école, nous sommes descendus sur les rives de la  Penfeld jusqu’au pont de l’ile Factice et sommes revenus vers Penfeld et le rond-point du parc des expos.

En remontant vers Castelmein, nous sommes passés à proximité du centre de dressage où nous avons croisé quelques petits chiens (style boxer..) mais nous les avons fièrement ignorés  et avons continué notre route et nous  nous sommes séparés au niveau de la mairie  (j’ose pas dire « un  peu  avant »).

Retour à 11.15 et 13.1 km de souffrances

Camille