Dimanche 17 décembre 2017

La météo clémente a sorti les gens du lit ,car nous étions 20 à rejoindre l’église de Bellevue ,lieu de départ de cette rando dominicale

Départ de Bellevue pour rejoindre l’île Factice ,où malgré les récriminations de certains ,nous avons pris les rives de Penfeld pour traverser la rivière au niveau du pont.

Nous avons longé les rives jusqu’à Kervallon ,et comme le secteur est en travaux ,il a fallu remonter vers la Cavale  pour rejoindre quand même la porte de l’enceinte maritime

Rentrée dans l’arsenal ,direction les Capucins ,par une petite grimpette ,ce qui n’a pas altéré la bonne humeur de certains Après avoir contourné les Capucins ,nous nous sommes dirigés vers la rue de St Malo par un escalier assez lugubre ,qui  à une époque assez proche donnait accès à l’un des bars les plus connus de la D C N  ( le Trou )

Certains se sont attardés ,mais comme le bar est fermé …

 

 

 

 

Arrivée dans la rue St Malo  les sanisettes  ,contrairement aux habitudes n’ont pas suscité d’envie ,ce qui peut se comprendre  Nous sommes habitués à voir ces lieux baptisés W C , mais ici ce lieu s’appelle  « pousse pousse  » (à voir

l’inclinaison ,il y a du y avoir de fortes poussées ).Nous avons arpenté la rue ,avant de rejoindre le front de mer au niveau de l’église de Recouvrance,où nous avons été accueillis par  » l’Abeille Bourbon «   A priori ,il n’était pas là pour nous ,mais pour François Gabart   .Au jardin des explorateurs,photo de groupe,tirée  avec complaisance par un adhérent des Godillots de Bohars . Nous sommes arrivés au pont ( durs durs les escaliers ?? )          et après un petit bonjour au passage aux statues de

  « Jean Quem et Fanny  « ,nous sommes arrivés au cours Dajot en même temps que le navigateur Le temps d’admirer son entrée dans le port ,et nous sommes repartis vers le marché de Noêl ou nous ne nous sommes pas trop attardés  car Gabart nous avait retardéNous avons rejoint la porte de la Brasserie  et sommes remontés en longeant le mur de l’arsenal (,secteur que certains ne connaissaient pas encore)et sommes arrivés aux voitures vers 12.05 après avoir déambulé  env  12   km dans les rues de Brest