Category Archives: Saison 2017/2018

Dimanche 8 avril 2018

Eh oui,question que  chacun  se posait au départ de la rando  :Est-il enfin arrivé ? Précisons que ce n’est pas le Beaujolais nouveau mais le printemps que chacun attendait avec impatience .

C’est donc par un temps printanier que nous étions à 16 à prendre le départ de la rando  de ce dimanche 8 avril .

Nous sommes partis vers  Lanvian  pour rejoindre Prat an Henguer et ensuite Le Drévez  .Nous nous sommes alors aperçus que ,sans quand même parler de misogynie ,les hommes menaient l’allure et les dames suivaient (ce qui explique  peut-être l’ allure soutenue !!! )

 

Nous avons continué jusqu’à la route du Curru où après la photo ,séparation

Ils sont rentrés à 3  ( ils semblaient tout contents de nous quitter  !!)  et aux dernières nouvelles ,sont arrivés à bon port  après avoir marché 10.5 km

Le reste du groupe  a continué vers Le Curru,mais la veille ,il y avait du VTT  dans le secteur ,ce qui explique l’état du chemin  . Pas facile semble t-il de conserver son équilibre .

La descente s’est effectuée sans chute . Nous avons rejoint Le Curru  et en passant derrière la piscine ,nous avons rejoint le lac de la Comiren dont nous avons fait le tour.La suite du parcours nous amène au lac de Ty Colo où en plus des promeneurs sur le sentier ,quelques bateaux sur le lac

Le chemin de la ligne ,que nous avons remonté à une bonne allure ,nous a ramené au bercail ( à remarquer que les vestes étaient tombées )

et nous sommes arrivés à 12 h précises  . Bilan :16.2km

 

Dimanche 1er avril 2018

En ce dimanche 1er avril ,vu l’absence des guides habituels ,il a été fait appel a un guide plus habitué à la montagne du Canigou qu’ à notre plaine bretonne  (de toute manière s’il s’était égaré , il ne serait pas tombé de haut )

Nous sommes donc partis  à 12 pour cette rando nous menant vers l’Arc’hantel. Tout d’abord ,nous sommes passés près de l’église (vérifier si les cloches étaient rentrées ) puis direction Kéroual .Au niveau du bois ,certaines   ont voulu y entrer  (sans doute pour tester le guide  )  mais ,le circuit étant prévu par la piste cyclable  ce dernier s’est montré autoritairement intransigeant   et tout est rentré dans l’ordre.

Un petit tour par le centre hippique ,où se déroulait un concours et à Kermerrien nous avons trouvé ce que tout le groupe attendait avec impatience et qui nous a beaucoup manqué cette saison :de la boue . Chacun a descendu à son rythme ,comme il a pu et tout le monde s’est retrouvé  sur le sec .

En bas de Kermerrien ,photo de groupe habituelle avant la dislocation . ( à constater que les papotages priment sur l’intérêt de la photo )et la moitié du groupe est rentrée sur  Guilers par Traon Bihan,Lebuis  et Kéroual         Bilan :10.44km en 2h 01mn 48s ( il manque les 1/10 mais bon …)

 

 

Le reste du groupe a continué son petit bonhomme de chemin et soudain ,une voix s’est fait entendre   » on n’a pas fait la photo de groupe aujourd’hui ?(  Cette anecdote confirmant la remarque précédente ) . E videmment ,éclat de rire général.

Nous avons donc continué vers  le bois de l’Arc’hantel ,que nous avons traversé avant de rejoindre le quartier de Poul ar Horred ,quartier que nous connaissions surtout par oui-dire ,l’une d’entre nous l’ ayant sillonné maintes fois sur sa »  meule ».

Ce quartier doit sans doute avoir un climat plus rigoureux ,car  ,s’il est courant de voir les chevaux protégés dans les champs ,il est plus rare de voir les mêmes protections sur les pelleteuses .Ceci étant ,nous avons pu ,non sans mal ,quitter le quartier pour rejoindre Traon-Bihan et suivre le même chemin que le groupe précédent .La côte du Buis ,comme d’habitude ,marque sinon les esprits ,au moins les mollets et on apprécie d’ en voir le sommet .La traversée de Kéroual nous a confronté à la foule :parents  ,enfants … tout le monde cherchait des  oeufs . Il est possible qu’ils en aient volé aux canards ,car ceux -ci tournaient désespérément en rond  à la recherche de quoi ??

   A la sortie du bois ,remontée vers  le bourg  et dernier moment pour tester le guide ,mais le reste du groupe n’a pas suivi Retour  à Kerampennec  vers 11.55 -et 15.6km

 

Dimanche 25 mars 21018

En ce dimanche  de changement d’heure ,votre guide toujours soucieux de votre bien-être a fixé le départ  à 9h30. Heureusement qu’ il y a eu quelques minutes de retard ,car sinon certaines seraient restées  à Guilers .Nous sommes donc partis vers Guipavas ,où la chapelle St Yves  nous attendait.

Nous avons quitté la chapelle par un chemin  carrossable mais déjà assez gras , accompagnés d’ un petit crachin qui augurait mal de la journée  mais qui nous a heureusement quitté très vite. Un concert d’aboiements nous a accueilli au passage d’ un chenil  et nous avons rejoint la route de Landerneau que nous avons traversée   pour nous enfoncer dans la campagne. Un chemin bien grassouillet nous a accueillis pour nous amener d’ abord vers une partie presque inondée ,avant de finir par le passage d’un ruisseau qui nous a obligé à faire un peu d escalade de talus .

Après avoir retraversé la route  ,nous sommes rentrés dans la forêt  Landerneau .Nous avons arpenté les allées de ce bois très agréable  avant de sortir au niveau de La Forest .La descente vers l’Elorn ,nous à permis de trouver notre point de chute pour le casse – croûte de midi  (enfin plutôt 13h )

 

 

 

 

L’enseigne du café donne une idée du style de la maison mais l’accueil s’est révélé très chaleureux (sans aucun doute grâce à Dominique et Annick qui nous avaient précédés et avaient préparé la réception )

 

 

 

 

 

Le séjour étant agréable ,nous y sommes restés une bonne heure  ,dans une ambiance détendue mais il a fallu reprendre la route.

Nous avons pris le passage  à niveau ,et rejoint les berges de l’Elorn. Dans un premier temps ,les berges étaient très praticables (sous-bois éloigné de la rivière,et proche du rail )  .Le chemin étant facile  à suivre ,et le groupe ne pouvant pas se perdre ,le guide s’est un peu relâché.

 

Changement après le passage  à niveau et l’anse de Beaurepos :le chemin se retrouve sur la vasière ,au plus près du fleuve, et ce jusqu’au Douvez  où nous avons quitté la berge pour remonter vers la chapelle .2 Km de montée qui  n’ont pas plus à tous pour terminer les 20 km de la journée.

A l’arrivée ,récompense  (gateaux ,boissons ) sous l’oeil attendri de StYves

 

 

 

 

 

 

Dimanche 18 mars 2018

   

Malgré les conditions météorologiques défavorables, 10 personnes étaient présentes au rendez-vous à Kérampennec pour une sortie vers la Penfeld et Lambézellec.

En l’absence des deux guides officiels, Joëlle s’est proposé de faire le guide.

Pour débuter cette randonnée, ils ont pris la direction de Castelmein pour rejoindre la Penfeld, puis après avoir longé les rives de la Penfeld,  ils sont remontés vers les Bahamas.

Ensuite et pour la première fois, ils ont emprunté le petit pont surplombant l’avenue Le Gorgeu pour se diriger vers le Spernot.

Pour continuer cette randonnée, ils sont passés par le bois de la Brasserie, puis retour sur Guilers par la route des Noisetiers.

Arrivée au stade de Kérampennec à 11h50 avec environ 15km au compteur.

Dimanche 11 mars 2018

Pour changer un peu ,encore de la pluie ,au grand désarroi de Titine  qui ,a priori ,a pris pour la première fois le départ d’une rando sous la pluie (après quelques hésitations  quand même ).Les 12 courageux  ont pris la direction du Roudous ,avant de rejoindre Beg Avel  .

Direction Milizac,puis nous avons obliqué vers Pont-Mein  puis rejoint l’espace Emeraude.La pluie déjà persistante est alors tombée a verse,et arrivés vers Kerdonval ,il y a eu quelques murmures d’abandon dans les rangs ,mais l’obligation de passer par Kéroudy avec les conditions meteo existantes  (chemin très gras et em….é  )nous a conduit à rejoindre Poulrinou

Au moment de la photo ,beaucoup d’indiscipline pour la mise en place

 

 

,mais avec un peu de persévérance ,tout est rentré dans l’ordre  A  Poulrinou ,séparation et ,sans surprise ,pour la premiére fois de la saison ,(si ce n’est de la vie du club )le quota des partants a explosé :8 sur 12 ont démissionné.Ils sont rentrés par la ligne ,pour rejoindre le Roudous et par kermabiven sont revenus au bercail ,bien que la pluie s’était enfin décidée  à nous oublier

Les 4″ courageux  » se sont dirigés vers la gare de Bohars  et le Ruffa ,pour rejoindre le terrain de sport .Un passage devant l’église ,et par Kérampir ,nous avons rejoint Kéramésec   et Poulrinou .Par exception le chemin de Kéramesec n’ était pas trop boueux .DePoulrinou ,nous avons suivi le même chemin que nos prédécesseurs et sommes arrivés  à Kérampennec vers 11.50 ,avec la satisfaction d’avoir eu raison de poursuivre ,car le soleil   a enfin daigné se montrer .Pour les incrédules ,il suffit de regarder l’ombre sur la photo (pas beaucoup ,mais présente )

 Résultat de la matinée :15.5km

 

 

Dimanche 4 mars

Pour une fois ,c’est avec une météo très clémente  ( contrairement aux prévisions )que nous avons entamé cette rando .

12 au départ de Kérampennec ,pour nous diriger vers Pen  an Traon  puis Kérionoc ,avec un coup d’œil au passage pour constater l’absence  des  jardiniers qui  ont préféré la quiétude de la couette aux efforts du jardinage ou de la rando .

Nous avons rejoint la scierie de Pont-Corff  où le passage a été périlleux ,car très humide .Le soleil était de la partie ,mais  (en bons  français râleurs )  très gênant  car en pleine face .Nous avons quand même trouvé la chapelle des voleurs  .Après la photo d’usage ,séparation .

4 sont rentrés sur Guilers ,normalement par Trégorff et kérionoc ,mais comme ils ont été aperçus dans un lieu totalement  à l’écart du chemin prévu ,on ne peut que préjuger des Km  accomplis  ( normalement 12.3 ) .

Passée la chapelle ,nous sommes descendus par un sous-bois bien ombragé  pour rejoindre le quartier de Kerzouar ,d’où  après quelques errements par les rues et les immeubles  nous avons rejoint Quilimérien  , Près du calvaire subsistent encore quelques maisonnettes ,reliquat d’ un village de lépreux  dans les siècles précédents .

La suite du parcours nous a fait rejoindre le lac ,puis une remontée par l’ancienne voie ferrée  et nous avons revu Guilers sous le soleil

Retour vers 12h et d’après  les préposées aux GPS  16.3kM

Dimanche 25 février 2018

C’est  avec une température plutôt glaciale mais sans pluie pour nous accompagner  que nous avons pris le départ de cette rando .Vu la température ambiante ,les rues étaient du genre   » désert  » et nous sommes arrivés  à Kéroual sans avoir croisé grand monde.Nous avons arpenté les allées du bois  (tout aussi désertes )  jusqu’aux potagers ,puis descente vers le Buis.

Après avoir longé la rivière ,nous sommes arrivés  dans le quartier de la Cavale où a eu lieu la séparation habituelle  (après photo évidemment )

Les photos sont aussi une preuve indéniable de la présence du soleil (même si c’est avec parcimonie ).

Le premier groupe  (3 personnes  ) a normalement rejoint les rives de Penfeld ,puis Castelmein  et terminus après environ 11.5km.

Le second groupe est entré dans le quartier et s’est dirigé vers le parc d’Eole  Le sommet de la bute donne une jolie vue pratiquement panoramique sur le quartier , mais la vue se mérite ,et chacun  a monté a son allure ,mais tous sont arrivés au sommet

 Descendus de nos nuages ,nous avons continué vers Carrefour  ,puis l’Aréna avant de descendre  vers Kervallon où nous avons traversé la Penfeld  (la rive est plus facile ) puis emprunté la promenade Chateaubriand  (certains se sont enfin aperçus que le grand homme avait séjourné à Brest à une époque de sa jeunesse ) .

Il y avait plus de monde sur les rives ,mais ce n’était quand même pas la cohue .Nous avons continué sur les rives et ,arrivés au feu de l’avenue ,la traversée s’est avérée aussi épique de d’habitude .Le temps de sortir les mains des poches pour la photo et c’était trop tard ,mais pour se rendre compte il  suffit de reprendre le reportage du 2 janvier et de faire un copier-coller de la photo .Nous sommes partis vers Kerleguer ,et par les hauts de Penfeld ,avons rejoint le Guerven et sommes remontés vers Castelmein ,salués au passage par la meute de chiens en cours d’éducation .

Comme nous étions de bonne heure ,nous avons fait une petite visite de quartier pour arriver  à Kérampennec vers 11.50h   satisfaits d’avoir marché 16.2km

Dimanche 18 février 2018

 

Et oui, toujours cette incessante pluie qui nous accompagne pratiquement chaque dimanche !

Donc ce dimanche, nous étions 8 marcheurs à s’être donné rendez-vous à Kérampennec pour effectuer une randonnée pédestre vers Milizac.

Pour commencer, nous avons pris la direction de Kermabiven puis Kerouman pour arriver à Kerviniou

  

Par la suite, toujours sous la fine pluie nous avons progressé jusqu’à Pont Mein, puis vu l’état du chemin encombré de boue et de flaques d’eau pour nous mener vers l’Ile. Nous avons renoncé et nous sommes passés par Keradraon et le Poulliot  pour rejoindre l’Ile, où nous nous sommes séparés en deux groupes après la traditionnelle photo de groupe.

  

Le premier groupe de 3 personnes est rentré sur Guilers en passant par Kerhenguer, Kerjean, Beg Avel Névez et Lanvihan. Arrivée à Kérampennec à 11h avec environ 11,1km au compteur.

Quant à nous, mouillé pour mouillé nous avons continué sous la pluie vers Kéroumel et Milizac. Nous sommes ensuite rentrés sur Guilers par le même chemin que le premier groupe avec une petite rallonge vers Keruzanval et Pen-ar-C’hoat. Arrivée à 11h55 à Kérampennec, avec environ 16,2 km au compteur.

PS : (il se reconnaîtra) Effectivement le chemin de Lanvihan, entre chez Maryse et la citerne d’eau a été stabilisé, par contre au niveau de la citerne, celui-ci était pratiquement infranchissable avec la boue, heureusement aucune chute !

Allez, bonne semaine et à dimanche avec le SOLEIL ???????

Dimanche 11 février 2018

En l’absence du guide officiel, je me suis dévoué pour assurer cette randonnée dominicale dans le secteur de Bohars.

Nous étions donc 15 marcheurs au point de rendez-vous et au carillon des cloches de l’église de Guilers nous avons pris le départ de la randonnée, comme d’habitude en ce moment, sous un ciel gris.

Pour commencer, nous nous sommes dirigés vers Pen-ar-Valy en passant dans la cité pour éviter la boue du chemin de la source. Nous sommes descendus ensuite sur le moulin de Kerboroné, puis nous avons rejoint le Tridour en passant dans le bois qui est en grand nettoyage de « Printemps ». Le chemin étant assez humide par endroit, nous avons évité les glissades.

Nous avons poursuivi notre balade jusqu’au moulin du Tridour et une première côte pour rejoindre le rond-point de Créac’h Bellec. Quelle est dure cette côte pour les personnes qui n’aiment pas grimper !!!

  

Ensuite direction Loguillo, puis un arrêt au parking près du « Granit Breton » où nous avons fait la photo de groupe avant de se séparer. Le premier groupe de 5 personnes est rentré sur Guilers par le chemin des Noisetiers et arrivé à Kérampennec avec environ 10/11km.

Quant au deuxième groupe, nous avons visités les quartiers de Kerizac avant de rejoindre la centrale électrique puis nous avons remonté le chemin du Restic pour arriver à Pont-ar-Bilou. C’était dur d’éviter la boue!!!

    

Pour le retour, nous avons suivi le chemin de la ligne jusqu’au Ruffa, et comme nous étions en avance sur l’heure, nous avons été reconnaître le grand circuit du Bois du Petit Moulin de Bohars. C’était la première fois que nous le prenions et nous l’avons trouvé agréable malgré l’humidité des sols.

Ensuite nous avons poussé jusqu’à Kérangall et retour sur le chemin des Noisetiers. Pour terminer nous sommes rentrés par Poulrinou sous une bonne averse de grêle, puis Kermabiven et arrivé au point de départ à 12h00 avec 16,3km au compteur.

Ce fut une randonnée propre sans trop de boue, je pense que l’on pourrait remettre notre pantalon la semaine prochaine !!!A voir où nous irons ?

Dimanche 4 février 2018

Vu la météo de la semaine ,il est surprenant de constater la présence de 17 partants en ce dimanche frais et morose

Pour les récompenser ,le circuit est prévu propre (enfin presque . )

Départ de Kérampennec pour tout d’abord traverser l’espace Pagnol puis rejoindre la ligne que nous suivons jusqu’à Mespaol.

Et là,une fois n’est pas coutume ,et malgré quelques faibles récriminations ( certains semblaient préférer le tour du lac  )nous avons emprunté la départementale qui nous a menés  ( les chaussures propres ) jusqu’à Pont-Corff )

A Pont-Corff ,séparation .

 

 

Les 5 qui nous ont quittés sont rentrés directement par Campir et Kérionoc ,avant de rejoindre Kérampennec ( 10.5 km dans les guibolles ) .

Quant aux autres ,l’aventure commence . Nous avons rejoint Bodonou puis avons longé la carrière.

Jusqu’au belvédère ,le sentier ayant été refait était praticable ,mais ensuite ..!!!!

Les dimanches se suivent et se ressemblent .Certains semblent voler sur l’eau ,d’autres semblent plutôt préoccupées par l’état des chaussures …

Nous  en sommes quand même sortis et avons pris la direction de Trévéoc  puis Kéroual ,et sommes arrivés à Kérampennec  vers 11.55h  (15..3 km au compteur ).