Category Archives: Archives 2016-2017

Dimanche 30 avril

SAMEDI 29 AVRIL

Début du week-end  au départ de Concarneau . Nous sommes 12 à entamer ce périple de 3 jours

Au départ de la plage du Porzou ,nous entamons une promenade dans la banlieue de Concarneau pour nous diriger vers le Minaouet ,rivière frontière avec Trégunc .  Après quelques tours et  détours dans les impasses ou voies sans issues ,nous avons trouvé le bord de mer et l’avons suivi jusqu’à la pointe du Cabellou .Nous avons ensuite rejoint la plage du Cabellou en longeant au plus près le bord de mer ,et ce faisant ,en traversant des parcs qui semblaient privés . Aucune importance tant que l’on passe inaperçus. Il est reconnu que la marche  creuse l’estomac ,aussi nous avons rejoint les voitures pour un pique-nique que nous avons pris à l’abri du vent dans un bois avec une superbe perspective sur la plage du Cabellou que notre photographe ne pouvait pas rater

Plage du Cabellou,vue du Porzou

Plage du Cabellou

bac de la ville close

Après une courte sieste ,nous avons repris le chemin côtier pour rejoindre ,par le bac , la ville close.Nous avons pris le bateau pour une longue traversée .je crois que certaines envisageaient les cachets contre le mal de mer ,mais le temps de les trouver au fond du sac ,la traversée était terminée    La visite de la ville close s’est déroulée  de la manière de tous les touristes  qui y passent :au départ de l’embarcadère ,rue principale avec commerces ,remparts coté ville,re-remparts coté mer ,embarcadère et retour au chemin cotier     Le périple sur Concarneau terminé ,nous avons mis le cap sur Moélan ,que chacun a rejoint  a sa façon .Il semblerait que certain itinéraire se soit avéré un peu plus long que prévu!!!!                                                                                                                                                                                                                            Arrivée au camping vers 17h .Comme par hasard ,le groupe s’est retrouvé au complet  et nous étions 19 à prendre possession de nos logements .   Après installation et reconnaissance des lieux ,il était temps de penser à l’ami estomac .Une salle étant à notre disposition ,nous avons pu   apprécier les quelques  « friandises   » cuisinées avec amour par nos femmes (amies et épouses évidemment )   Dodo vers 11h pour réveil matinal

                                                   DIMANCHE  30 AVRIL

Au lever ,la météo prévue plus que maussade ,semblait nous sourire :ciel dégagé ,un petit peu de bleu  (8h )

Départ de la rando vers 9h 30 : PONCHO  ou K WAY  indispensables .Nous sommes partis avec  une pluie encore supportable  pour rejoindre le bord de mer au port de Brigneau .Nous y sommes arrivés après quelques errements dans les bois et les pâtures  (beaucoup de chevaux dans la zone ) et vu les conditions météos  ,nous nous sommes abrités dans un hangar ( le bateau qui s’y trouvait ne nous a rien dit ,il était en manque de compagnie )

Le vent s’étant levé ,un essai vers la mer nous a convaincu de rentrer au bercail .Nous étions de retour vers 12 h ,l’heure du repas

L’ après midi chacun vaquait à ses occupations  (lecture ,sieste …)Nous étions à 4 engagés dans une belote ,et supportant les jérémiades de D….quand le temps s’étant calmé les dames nous ont débauché  (il est vrai que sans guide ,je ne sais ou elles se seraient perdues !!!

Nous sommes partis vers 15 h. Direction Kerfany( première ondée )  et nous avons rejoint le bord de mer à  l’Ile Percée .Malgré le vent les conditions étaient assez agréables  (surtout comparées à la matinée ) .En longeant la côte nous sommes arrivés à la pointe de Kerhermen qui nous a offert une superbe vue sur Kerfany ,le fort de Belon et Port Manech

Par Kerfany,nous sommes entrés dans l’estuaire du Belon que nous avons suivi  jusqu’au port du même nom .

Nous  avons quitté le côtier et sommes remontés par les terres jusqu’au camping

Avant de passer à table ,petite partie de pétanque et ,comme aux cartes ,jérémiades ,mais vites oubliées  à l’heure de l’apéro .Soirée conviviale ,et dodo

Lundi 1er MAI

Départ prévu à 9h ,mais comme à 8h55 certaines étaient encore en pyjama …Brefff

Départ vers 9h 20 pour rejoindre Riec/sur /Belon

Départ de la rando entre Ros Bras et Lanmeur pour rejoindre les rives du Belon au niveau de Kerdru

Une petite averse nous a fait sortir les ponchos  mais la durée a été limitée.

le cotier ,très agréable nous a mené dans un premier temps au chateau du Belon  puis au port du Belon .Vous pouvez constater que le photographe a saisi l’essentiel , mais contrairement à ce qui pourrait se penser ,ce n’est pas le mur d’une sanisette

Port du belon

Nous avons continué le cotier ,par endroits assez physique (,surtout après 2 jours de marche ) pour arriver au fort de Belon ou nous avons été récompensés par un super panorama sur les embouchures de l’Aven et du Belon .De plus ,la nature faisant des siennes ,ceux qui s ‘imaginaient  (sans doute par chauvinisme ) que l’asphodèle ne pousse qu’à l’ile d’Yeu  ont été étonnés d’ en voir sur toute la pointe

asphodele

De la pointe  nous sommes entrés dans l’ Aven jusqu’au port de Ros Blas       Du port  ,il fallait rejoindre les voitures  et pour clôturer le week-end ,environ 2 km de montée

Pour tenir le moral ,le guide avair annoncé 1km ) Nous avons été tentés par Angèle ,mais la raison a prévalu

Retour à nos pénates vers 13h  et après un bon repas ,ménage et clefs rendues ,nous avons quitté Kergroès vers15.30

J’espère que tout le monde a été satisfait de son Week-end ,et merci à Mireille pour ces belles photos

Pour conclure ,malgré la météo ,nous avons quand même crapahuté  entre 46 et 50 km dans ces 3 jours

 

 

 

Dimanche 23 avril 2017

 

Ouf! Sauvé par les élections.  Et oui les élections ont sorti du lit nos marcheurs.

Après avoir fait le devoir de citoyen, nous nous sommes retrouvés à 19  marcheurs à Kerampennec, puis au son du clocher de l’église de Guilers nous nous sommes élancés vers Saint Renan.

Pour débuter cette randonnée nous avons pris la direction de Kerebars puis nous avons rejoint Ty Colo par le chemin de la Ligne.

Après avoir fait le tour du lac de Ty Colo par le côté  des nouvelles infrastructures, nous avons pris la traditionnelle photo de groupe avant de nous séparés.

Le premier groupe de 9 personnes  est rentré sur Guilers par le même chemin et est arrivé vers 11h00 à Kerampennec avec une distance d’environ 11 kms.

Le deuxième groupe a poursuivi sa balade vers le lac de la Comiren et après avoir fait la longueur de celui-ci, nous sommes rentrés dans  Saint Renan en passant dans les quartiers pour arriver au centre ville.

Pour le retour sur Guilers,  nous avons longé à nouveau le lac de Ty Colo puis le chemin de la Ligne jusqu’au Moulin de la Tour. Pour terminer cette  randonnée nous avons pris le petit chemin qui grimpe jusqu’à Lamballez et nous sommes passés par Lesvingant (aucune personne à travailler sur dans son jardin,  on va mourir de faim!)

Nous étions à Kerampennec à 12h00 avec 16,5kms au compteur.

Dimanche 16 avril 2017

  

Misère, Misère ! Comme disait Coluche. Et oui !  c’est la faute des Cloches de Pâques, tous à ramasser les oeufs en chocolat dans les jardins plutôt que de marcher!!! Enfin?

Heureusement qu’il y avait 4 marcheuses à m’accompagner dimanche pour une  balade de deux heures dans les environs de Guilers.

Nous avons débuté cette randonnée par le chemin de la Source pour aboutir à Kerboroné. Et non ! nous n’avons pas pris la côte cette fois, nous  nous sommes contentés de rejoindre le Tridour pour avoir un peu d’ombre, puis nous avons suivi le petit chemin dans le bois pour arriver au Moulin du Tridour.

Ensuite nous avons longé la carrière de Kerguillo jusqu’à la Penfeld. Et après un petit détour par le Lannoc nous avons suivi les rives de la Penfeld jusqu’au pont pour changer de rive.

Pour le retour nous avons contourné le Centre Marine de la Villeneuve par le parc des expositions,  puis nous sommes rentrés sur Guilers par le chenil de Kérouldry.

Nous étions de retour à Kerampennec à 11h00 avec environ 11 km au compteur.

Dimanche 9 avril 2017

 

Pour ce dimanche des « Rameaux », nous étions 15 marcheurs à quitter Guilers sous un ciel gris pour une randonnée pédestre vers Lanninguer et la carrière de Bodonou.

Pour débuter cette randonnée, nous nous sommes dirigés vers le bois de Kéroual que nous avons traversé pour arriver à Kervaly.  Celui-ci nous a montré les dégâts de la tempête avec la chute de nombreux arbres.

Nous sommes descendus ensuite sur Pont Cabioc’h pour se diriger  vers Kermenguy et Kermerrien où nous nous sommes séparés en deux groupes après la traditionnelle photo de groupe.

 

Deux personnes sont rentrées sur Guilers en passant par Castel an Daol, Kerallan, Kervaziou et terminer cette randonnée par Lesvingant et arrivé à Kerampennec avec environ 12km dans les jambes.

Quant au deuxième groupe, nous avons poursuivi notre chemin en longeant le petit ruisseau jusqu’à Lanninguer.  Ce petit ruisseau a été nettoyé sur toute sa longueur et rend très agréable la balade dans le secteur. Après ce bon moment, nous avons continué sur le bitume et des chemins en terre vers Mezbiodou puis Penarvern.

Nous sommes ensuite rentrés sur Guilers en longeant la carrière de Bodonou puis en passant par Kerallan, Kervaziou, Pen an Traon, Kerebars et retour à Kerampennec avec environ 16km au compteur.

PS:Hervé et moi, pensons que les personnes qui rentrent chez eux avant d’être arrivées à Kerampennec devraient être redevable d’une pénalité de un euro, c’est de la triche. Nous allons étudier la question ! A dimanche

Dimanche 2 avril 2017

 

 

14 marcheurs dimanche dernier, 18 marcheurs ce dimanche , quelle progression !! Tout arrive  avec la présence du soleil.

Donc nous étions 18 marcheurs à quitter Guilers pour une randonnée pédestre vers le Stang-Alar. Après avoir  laissé les véhicules à  Coataudon, nous sommes entrés sur le parcours sportif du Stang-Alar pour en ressortir au  lieu dît Kermeur Coataudon  sans trop de fatigue.

Tout en se baladant sur les hauteurs, nous avons admiré les belles maisons de ce quartier. Ensuite nous sommes entrés dans la vallée du Costour  que nous avons traversé en constatant la chute de nombreux arbres qui n’ont pas résisté à la dernière tempête. Heureusement le printemps va nous donner une autre vision de ce lieu en reverdissant cette végétation.

Une fois sorti du bois, nous avons longé la plage du Moulin Blanc jusqu’au port de plaisance où nous avons pris la photo de groupe. (Quelques courageuses personnes faisaient du longé côte dans une eau, je suppose pas très chaude.)

Nous avons ensuite continué sur Océanopolis, que nous avons  contourné pour faire le tour du quartier de Kerangall.

 

Pour le retour sur Coataudon, nous avons longé les rives du Stang-Alar où nous avons admiré les beaux arbres du Conservatoire Botanique, heureusement que la tempête n’à pas sévit dans cette partie du Stang-Alar. Ensuite nous avons rejoint les véhicules vers 11h30 avec un petit 12km au compteur.

Dimanche 26 mars 2017

 

Avec ce changement d’horaire, nous étions 14 personnes à quitter Guilers pour une  marche à la journée sur Plouguerneau.

Arrivé sur place avec un temps gris et heureusement sans vent, nous avons débuté cette randonnée par un arrêt technique (5) chez les  Mousquetaires de la distribution. Le groupe une fois reconstitué après 10 bonnes minutes, nous avons pu prendre la route vers Keryuel.

A la sortie de Plouguerneau,  nous sommes passés à proximité d’une future construction bois où une certaine quantité non négligeable de belles poutres attendait preneur. Je connais quelques jardiniers qui pourraient être intéressés pour construire d’éventuelles serres!!!!! Pas de noms STP.

Blagues à part,  nous avons rejoint l’Aber Vrac’h au lieu – dit le Moulin. Un peu plus loin,  nous avons aperçu le Bel Espoir du Père Jaouen  dans sa crique qui attendait qu’on s’occupe de lui. Nous avons continué sur Menez Perros  et ensuite nous avons longé le sentier côtier jusqu’à Lilia.

Après la photo de groupe avec en arrière plan le phare de l’Île Vierge,  nous avons rejoint le bar « Franc Bord » pour déjeuner,  les estomacs commençaient à  crier famine  (sûrement dû au décalage horaire ).Une fois à l’intérieur du bar, le soleil à fait son apparition nous donnant un peu d’espoir pour l’après midi, mais non,  après un quart d’heure celui-ci avait déjà disparu derrière les nuages.

Après 1h30 de pause déjeuner,  nous avons rejoint le sentier côtier que nous suivi jusqu’à Mogueran. Ce retour, nous l’avons fait à marée montante donnant un tout autre aspect de la côte. Après le sermon du Père Alain à la chapelle Saint Michel,  nous avons été voir les sculptures sur Coréjou.  Certaines personnes ont cru reconnaître un barbecue,  mais non  c’était une sculpture d’un gisant dans une cavité ressemblant à un foyer de cheminée.

Après cette visite instructive, nous avons rejoint Mogueran pour terminer avec le sentier côtier.

En remontant sur Plouguerneau, nous avons fait une halte à la chapelle Saint Laurent où le Père Alain n’a pas voulu s’exprimer au grand dam de ces ouailles. Ensuite, nous avons rejoint tranquillement les véhicules vers les 17h avec environ 26 km dans les jambes.

En réconfort,  nous avons goûter sur le parking de Mr Bricolage avant de rejoindre Guilers vers les 18h15.

Dimanche 19 mars 2017

 

Ce dimanche nous avons eu du mal à recruter du monde pour cette randonnée pédestre sur Saint Renan .

Au son du clocher de l’église, nous étions 14 personnes à prendre le départ sous un ciel gris pour Saint Renan en passant par le chemin de la Ligne. Arrivé à  Keraudren, nous avons été surpris de voir la disparition du grand hangar de la ferme (la tempête a fait du bon travail ). Nous avons continué notre chemin pour rattraper le lac de Ty Colo que nous avons longé par le côté  du magasin Carrefour. Nous nous sommes ensuite dirigé sur le lac de la Comiren où nous nous sommes séparés en deux groupes après la traditionnelle photo des  courageux marcheurs.

Le premier groupe de 6 personnes guidé par Maurice est rentré sur Guilers par le même chemin que l’aller. Ils étaient de retour à  Kerampennec à 11h25 avec environ 12km dans les mollets.

Pour le deuxième groupe, apres avoir contourné le lac de la Comiren, nous avons rejoint le bois du Bout du Pont . Ce dernier, nous l’avons parcouru sur toute sa longueur avec une petite erreur de parcours, ce qui nous a permis de découvrir un autre chemin qui nous a mené au moulin de Pen Ar Creac’h. Nous avons ensuite pris la direction du Manoir du Curru, et là nous avons été surpris de voir autant d’arbres tombés lors de la dernière tempête. Donc le parcours est devenu un peu plus sportif,  il a fallut monter sur les taluts et marcher un peu dans le sous bois. Après ce sport non prévu, nous sommes rentrés par Kerzu Nevez,  puis Ty Colo et nous sommes rentrés ensuite directement sur Guilers par le Mac Do pour éviter un trop gros retard. Nous étions à Kerampennec à 12h02 avec 15,8km au compteur.

 

 

Rando du 12mars 2017

 

En ce matin du 12 ,9 courageux au départ de Kérampennec .Il parait que certains ( es ) étaient prêts  ( avant l’averse )mais les conditions atmosphériques ont primé sur le courage  (peut-être assez limite )

Nous sommes donc partis  à 9 ,sous une pluie fine ,en direction du Candy ,où Dominique a voulu nous prouver son érudition musicale en commençant à  interpréter  » au pays de Candy  » ,mais comme il pleuvait suffisamment …..!!!

Nous sommes descendus vers Le Tridour  (chemin  étonnamment assez boueux  ) et avons rejoint la salle de Roz – Valan  La pluie nous avait déjà oubliés  et nous avons .contourné le bourg de Bohars  ,puis  avons rejoint le Ruffa .Photo obligatoire avant  la séparation .

( Les photos sont le reflet de ce que nos avons vu toute la matinée et nous n’avons pas pu  comptabiliser  les arbres abattus  ,les 10 doigts ne suffisant pas ).les 4 les plus pressés étant partis,nous avons continué notre périple vers le Tromeur et Traon-Bihan  en observant que les bucherons ne seront pas au chômage . Cette boucle nous a ramené ver le Tromeur ,mais là ,la route était barrée . Comme il n’est pas obligatoire de savoir lire pour marcher ,nous avons passé outre les panneaux et après avoir longé la l’hôpital,nous avons traversé le bois du Petit Moulin  (toujours des arbres à terre )

Nous avons pris la voie du train et ,chemin faisant , avons pris le temps de nous intéresser aux absents « .Certain  » semblant penser que quelques uns pourraient prétendre à une remise  ( ‘pas de décoration,mais de cotisation ),nous avons décidé ,à l’unanimité ,((5 sur 30 ) que les km non effectués ne seraient pas remboursés  .

La voie de chemin de fer nous a menés  a Kerboroné puis ,par Kermabiven ,retour au bercail

Arrivée un peu en avance :11h 58  et 15 km env dan les jambes .

 

 

Rando du 5 mars 2017

 

 

 

 

En ce jour de fête des grands-mères ,nous aurions pu penser qu’elles se seraient précipitées pour prouver que les mamies sont toujours vaillantes ,( et peut-être recevoir une fleur  ) mais non : seulement 3 mamies courageuses . ( je vous rassure les autres  ,nous avons oublié les fleurs )

Nous étions 5 personnes   à prendre la voiture pour rejoindre Carrefour où 2 mamies nous attendaient  (erreur de ma part :au dernier moment  une sixième  est arrivée un peu  essoufflée  ce qui nous a conduit à prendre 2 véhicules )

Donc   ,rectification : 6 personnes pour rejoindre Carrefour d’où nous sommes partis en longeant , le boulevard de Plymouth . En empruntant la piste piéton ,au grand dam d’un cycliste qui lui se croyait sur la piste cyclable  nous  avons dirigé nos pas vers l’ Arc’hantel ,jusqu’à Coatuélen ,où après  avoir traversé l’autoroute du Conquet nous sommes entrés dans le bois  du Névent.

Fini la belle route  et à nous la gadoue  .La traversée du bois s’est en effet avérée boueuse et par endroitsplutôt glissante  (observez bien les photos au niveau des genoux

 

Par ailleurs la vallée étant à l’abri du vent ,la traversée du bois s’est quand même déroulée agréablement

Arrivée à la plage de St Anne  et ,tradition oblige ,photos

De St Anne , nous avons entamé la remontée  vers Carrefour en prenant le chemin côtier jusqu’à la Maison Blanche ,en gardant un  œil sur les nuages encore lointains mais qui nous regardaient sombrement .

t   Après avoir  » admiré  » le fouillis des cabanons de pêcheurs ,nous sommes parvenus au Hildy :joli quartier ,belles maisons ,et c’est là que les nuages nous ont rejoint et que les vannes célestes ont été ouvertes ( la totale :vent violent de face ,pluie ,grêle ) La route manquant d’abri, vous pouvez imaginer la joie dans le groupe.

,  Au vu des conditions atmosphériques ,nos avons joué petit-bras et nous sommes dirigés directement vers Carrefour (raccourci d’environ 500m )

Arrrivée aux voitures vers 11.30 avec 13.5 km dans les guibolles

Rando du 26 -02-2017

A l’instar de certains qui se lancent dans des records médiatisés  ( traversées à la rame , records de l’heure …et j’en passe )nous avons pour notre part ,en toute discrétion ,quitté Guilers pour rejoindre le Canada à pieds

Pour ce faire ,13 personnes  (non- superstitieuses ) se sont retrouvées à Kérampennec  à 9 h précises ,par une météo fraîche mais parfaite pour  le long voyage nous attendant .

Direction Kermabiven puis la ferme de Kéroudy où ,surprise ,il semblerait que les bestiaux apprennent à lire  ( veaux  près des abris extérieurs ,vaches  indiquant la direction de l’étable …) Chemin sans histoires jusqu’à l’espace Emeraude ou la photo a été prise devant la première construction de la zone artisanale Les couleurs ont choqué certains  (c’est oublier que nous avons du similaire à l’ espace Pagnol)

 

Le voyage s’avérant trop long certains (4 )nous ont quitté pour rejoindre le bercail où ils sont normalement arrivés vers 11.10h

Les plus résistants se sont ensuite dirigés vers Kérivod puis le Canada où ,oh surprise ,la neige brillait par son absence ,

 

 

 

De déception ,nous avons repris le chemin de la maison,via les serres  puis Kéroudot et le Cosquer ,ce qui nous a amené à proximité de Breiz remorquage  au soulagement de certains  qui devaient se croire perdus  (c’est ici qu’on arrive  !! si le ouf n’a pas été prononcé ,il a bien été ressenti ) La traversée  (partielle ) du bois du petit moulin nous a mené à Poulrinou puis par la ligne ,à Kermabiven et  retour au bercail  avec un peu d’avance sur l’horaire :11h 59 et 15.6km