Archives de la categorie : Saison 2017/2018

Dimanche 3 novembre 2017 Vers Le Questel

Les vacances scolaires ,cumulées aux »  flems  » et au temps maussade ,ont fait que nous n’étions que  14 pour démarrer cette rando

Départ par la rue de St Valentin  , ( contrairement aux habitudes) pour rejoindre le bois de Kéroual  que nous avons traversé en longeant le chateau ,pour arriver aux serres du Gwenvez.

Après que chacun ait  pu  choisir son sapin de Noêl  ,lnous avons pris la direction du Buis  pour entamer la montée vers le fort du Questel le sous-bois est agréable ,mais la montée est rude ,et ,à l’arrivée au sommet ,quel soulagementNous avons fait  (une fois n’est pas coutume ,le tour du fort ,avant d’arriver à l’entrée principale pour la photo.  Le groupe ne semblait pas désireux de se faire tirer le portrait mais en insistant un peu ,tout est entré dans l’ordre 

Nous avons alors quitté le fort pour arriver à la Cavale  où 2 personnes seulement  nous ont quitté.Elles sont rentrées par les rives de Penfeld ,puis Kéroual pour arriver au terme de leur effort vers11.20 et 11.6KM

Le reste du groupe a continué dans le quartier de la Cavale ,que nous avons entrepris de  contourner  pour arriver au centre commercial Carrefour .Passage derrière l’Aréna pour continuer le tour du quartier et arriver sur la route descendant à Kervallon .Et là ,au niveau des jardins ,pour le plus grand plaisir de certaines ,des W C .Arrêt obligatoire .Mais ,il semble que la ville ait inventé un nouveau modèle ,car en plus de ses fonctions habituelles  ,ce WC lave aussi les chaussures !Etonnant!!!

Après avoir rejoint la Penfeld ,nous avons suivi les rives ,en remarquant au passage les cabanons  à l’ile Factice ( peut-être va t-on y déplacer le marché de Noêl)  puis avons continué jusqu’à Penfeld

La remontée vers Castelmein a suscité quelques récriminations ,et il a fallu expliquer  à certains que pour revoir Guilers ,il faut le mériter ,sinon la solution du détour par Bohars était envisageable ,moins pénible mais un peu plus longue (  5 k m env ).

Nous nous sommes donc dirigés vers le terminus ,en admirant au passage le terrain de jeu nouvellement refait de la route de Kermonfort  et sommes arrivés à Kérampennec  12 h sonnant au clocher

Bilan :15.6 km

 

 

 

 

Dimanche 17 juin 2018

Pour ce dimanche de la fête des pères, nous étions seulement 8 personnes à quitter Guilers pour une petite virée sur Brest.

Pour commencer cette randonnée nous avons rattrapé Coat Ty Ogan pour rejoindre le Tridour, puis après avoir longé la carrière de Kerguillo et nous sommes arrivés sur les rives de la Penfeld.

 

Nous avons suivi les rives côté parc des Expositions puis nous avons traversé le pont séparant les deux rives pour continuer vers l’Ile Factice, avant de rejoindre la porte de L’Arrière Garde pour aller voir le tag de Mandela. Malheureusement le mur a été abattu et nous avons donc continué notre chemin pour nous rendre au plateau des Capucins.

  

Arrivé en haut, nous avons suivi l’enceinte de l’arsenal en jetant un regard sur la Penfeld en contrebas et la tête en l’air pour observer le bon fonctionnement du téléphérique, s’en suit la petite photo de groupe au bout du parcours.

 

Nous sommes entrés ensuite dans les Capucins et sommes allés voir l’exposition sur le monde indien. Après ce petit moment dépaysant, nous nous sommes rendu rue de Saint Malo où des animations étaient en préparation.

Pour rentrer nous avons pris la direction de Quéliverzan puis nous avons rejoint les rives de la Penfeld. A proximité du pont de l’Harteloire je me suis rendu compte que j’avais perdu mon téléphone portable, donc les femmes sont rentrées sur Guilers et moi j’ai fait demi-tour pour essayer de le retrouver ?

Heureusement des bonnes âmes ont retrouvés mon téléphone au plateau des Capucins et l’on déposé au fast-food du Plateau (Appel d’une personne du groupe pour localiser l’appareil, MERCI à cette personne). Les dames sont ensuite rentrées sur Guilers (avec environ 15km au compteur) et ma tendre épouse est allée récupérer mon téléphone aux Capucins.

Oui mais pendant ce temps ! je continuais à marcher sous la pluie qui s’était invitée à mon grand regret, de plus le portable qui m’a été prêté était pratiquement vide puis carrément vide, j’étais injoignable !!!!. Je suis donc rentré sur Guilers trempé comme une serpière, et quand je suis rentré à la maison, mon téléphone m’attendait bien au sec. (J’ai quand même fait un peu plus de 21km). La prochaine fois le téléphone ira dans le sac à dos !!!!!!.

Dimanche 10 juin 2018

Pour cette sortie à la journée sur Combrit, nous étions 9 marcheurs à quitter Guilers pour rejoindre Sainte Marine où le guide nous attendait avec le restant de la troupe sous un ciel gris.

Après un premier arrêt technique, nous étions donc 13 marcheurs prêts à prendre le sentier côtier pour nous rendre vers l’Ile Tudy. En chemin nous avons rencontré de nombreux teuffeurs qui émergeaient d’une nuit très agitée, en laissant derrière eux du travail pour les agents communaux (pauvre France)!!!!.

  

Nous avons poursuivi notre chemin en regardant une mer propre et calme mais toujours sous un ciel gris, pour arriver sur l’Ile Tudy où le chalutier « Hent ar Nor I » était échoué sans doute sur un banc de sable, attendant la marée haute pour sortir de cette mauvaise position ?.

  

Après une petite pause d’observation, nous avons repris notre randonnée en contournant la presqu’ile pour arriver sur la baie avec ces parcs de palourdes tant convoités par les pêcheurs que nous sommes. Tout en rêvant de palourdes grillées, en marchant sur le sable, nous sommes arrivés sur la digue de Kermoor avant d’arriver chez Gilbert pour nous restaurer.

 

Pendant cette pause, quelques fans de baby-foot ont retroussés leurs manches et retrouvés les plaisirs de leurs jeunesses avec des rencontres chèrement défendues, un score sans appel pour Maryse et Dominique qui ont battu Bernard et Gilbert (10-2) (ouaff ! quelle raclée, champion de Combrit).

 

Après ce bon moment, accompagné d’un voisin de Gilbert, nous avons repris les sacs à dos et les chemins pour nous mener vers le site naturel protégé de Roscanvel.

  

Après une petite photo autour de la fontaine, nous nous sommes dirigés vers le « Pigeonnier de Kerscuntec » puis un arrêt au belvédère nous offrant une superbe vue sur le large.

 

De retour sur Sainte Marine, nous avons pris les sentiers d’un sous-bois pour nous conduire au pied du pont qui enjambe l’Odet. Une fois celui-ci traversé sous la pluie, nous avons repris les sentiers abrités quelque peu par les arbres pour rejoindre un point de vue sur le port de plaisance de Bénodet.

 

Nous avons ensuite contourné un petit bras de mer pour rejoindre le port de Bénodet où le « Petit bac » nous attendait pour franchir l’Odet.

 

Retour sur Sainte Marine après une traversée calme et aucun mal de mer à déplorer.  Pour terminer cette randonnée une dernière petite côte pour nous amener aux véhicules où un gâteau au chocolat et un bon café nous attendaient. (Circuit d’environ 22kms)

Merci à Gilbert et à Brigitte de nous avoir organisé cette belle balade sur Combrit.

Dimanche 3 juin 2018

Ce dimanche, nous étions 17 marcheurs à quitter Guilers sous un beau soleil pour se rendre à Lampaul-Plouarzel.

Après avoir laissé les véhicules près de la poste, nous avons pris la direction de Porspaul. En passant près du camping, nous avons laissé les festivaliers des « Petites folies » récupérer de leur nuit. Quelques campeurs ont préférés s’isoler le long du sentier côtier pour passer leur nuit à l’écart du bruit.

Sans faire de bruit, nous avons suivi le sentier côtier jusqu’à la pointe de Porscav où nous avons pris la photo de groupe devant un très beau paysage.

  

Fini le plat, nous avons contourné la pointe pour rejoindre le lieu-dit Pelléoc par une bonne petite côte, puis heureusement une descente pour arriver au départ de l’anse de Milin an Aod.

  

Après avoir longé l’anse, nous avons suivi l’Aber Ildut sur une petite distance pour rattraper Kerglonou par encore une côte (OH ! Quelle est mauvaise celle-ci !!!, je hais les côtes).

  

Une fois arrivé sur la hauteur, nous avons pu souffler un peu en passant par Pen Ar Prat et Kergoff.

Pendant que certains se rappelaient des souvenirs heureux de colonie, nous nous sommes régalés de ce beau paysage devant nous, puis tranquillement nous sommes descendus vers le lieu-dit Le Velloc.

  

Pour terminer cette randonnée, nous avons pris le sentier de cette petite vallée (encore une côte) qui nous ramène au bourg de Lampaul Plouarzel. Nous étions aux voitures à 11h35 avec environ 13km au compteur.

Nous étions de retour à Guilers à 12h00 où nous avons vu qu’il avait plu dans la matinée.

 

Dimanche 27mai 2018 Bonne fête " Mamans"

En ce dimanche de fête des mères ,nous étions 15 à prendre le départ de la rando dominicale

Après avoir souhaité bonne fête aux mamans présentes  nous avons pris la direction de Kéroudy .Le temps était idéal ,et comme d’habitude la route nous appartenait : tant pis pour les voitures 

Chemin faisant ,nous nous sommes dirigés vers Kerviniou puis  Beg Avel Nevez. En cette fin de saison le paysage  a été vu  et revu et la marche laisse la place aux rêveries ,ce qui m’a permis de trouver enfin l’utilité des bâtons  .Certains promènent des chiens ,d’autres des bâtons ( A conseiller aux personnes en mal d’animal de compagnie :le bâton n’a que des qualités  (silence ,propreté ,économie d’entretien …)Nous avons continué jusqu’au lieu prévu pour la séparation ,et ,avant la photo de groupe ,conciliabule sur la date de la sortie en presqu’île de Crozon ,conciliabule qui a attiré un curieux , mais le sujet ne devait pas l’intéresser car il nous a quitté aussitôt .Fête des mères oblige ,9 personnes(  pas seulement des mères ) nous ont quitté pour rentrer par le Henguer  et Lanvian  et  arriver  à Kérampennec avec 10km au compteur

Le reste du groupe  (plutôt restreint a continué vers Kernoble ,après un petit arrêt  devant  une ferme  pour essayer de définir l’ animal de garde  .les avis étaient partagés  :mouton ou chien ??Si c’est vraiment un chien ,quelle race ?? Sans réponse ,nous avons poursuivi notre périple et abordé la cote de Coatboulouarn .L’ avantage de cette montée est le silence  qui y règne .C’est reposant .

La suite de notre rando nous a menés à St Renan et nous sommes rentrés sur Guilers par le chemin de la ligne

Arrivée à 11.59 h  avec 16.6 km  au compteur

Dimanche 20 mai 2018

 

Petit nombre de participants à la rando ce dimanche, et oui, nous n’étions que 10 marcheurs à quitter Guilers pour une petite virée sur Bohars.

Pour commencer cette randonnée, nous avons pris la route de la Source pour rejoindre Coat Ty Ogan, puis descente vers le moulin du Tridour. Ensuite nous avons pris le petit raidillon pour nous mener à Kérozan puis direction Kéramézec.

 

Plus loin, petite incursion dans le bois du Petit Moulin de Bohars avant de se séparer à la Motte Féodale après la traditionnelle photo de groupe.

 

Une fois n’est pas coutume, je suis rentré à Guilers avec le groupe de deux heures. Pour rentrer, nous avons pris la direction de l’église, puis une petite montée jusqu’à Créac’h Bellec. Après la montée, descente obligatoire sur le moulin du Tridour pour rattraper ensuite le Tridour et pour terminer cette balade un petit détour vers le moulin de Kerboroné. Nous étions à Kérampennec à 11h20 avec environ 12,5km au compteur?

Quant au deuxième groupe guidé par Hervé (nouveau guide assermenté), a conduit son groupe avec succès vers le Restic. Retour sur Guilers en passant vers Kerléguer, Penfeld et Castelmein. Ce circuit devait faire environ 15,5km

En l’absence de faits divers dans la presse, je considère qu’ils sont bien rentrés.

Dimanche 13 mai 2018

En ce dimanche plutôt maussade ,18 personnes  au départ de Kérampennec  .Nous nous sommes dirigés d’abord vers la mairie  ,puis vers Kéroual.

A Kéroual petit problême car une chouette sévissait en ces lieux ce week-end ,et pour ne pas effaroucher ce petit oiseau nous avons emprunté la piste cyclable pour rejoindre Kerjean ,d’où nous avons rejoint la Croix de Kéroual puis Kerlidien  et le Buis.

Au Buis ,séparation habituelle ,sous la pluie Rassurez -vous ,malgré la  pluie ,ce qui apparaît   à l’extrême droite de la photo n’est pas un fantôme  ni une illusion d’optique .( contrairement aux apparences ,ce n’est pas non plus un moine .

Nos 8 dissidents sont donc rentrés sur Guilers en rejoignant tout d’abord les rives de Penfeld ,puis après la montée de Castelmein ,le havre d’arrivée qu’ils ont rejoint après avoir parcouru  env 12.2 km .

Le reste du groupe a continué vers le parc Eole ,que nous avons contourné  pour rejoindre Carrefour  puis le quartier de La Cavale .

Après avoir erré dans le quartier ,nous sommes descendus sur Kervallon ,descente où nous avons été doublés par une cavalcade  ( les coureurs de la Cavale s’appellent les Cavaleurs , donc…. )  qui dévalait la rue  à vitesse max  .Nous avons longé les rives de Penfeld et pris la direction de Kerleguer, (la pente semble assez raide  ) . Nous avons ensuite rejoint Penfeld ,avant de remonter vers Guilers par Castelmein.

Petite erreur de timing ,car retour à Kérampennec à 12.03h après 16.3 km de balade.

D imanche 29 avril 2018 DECOUVERTE DE LA RANCE

SAMEDI 29 AVRIL

13.15h  quand nous montons dans nos véhicules pour nous diriger vers Dinan  où la commune de St Samson / Rance nous attend . Nous y arrivons vers 16 h et ,comme le gîte n’est dispo qu’à 18 h,le groupe est parti faire un petit tour dans le voisinage .Comme je n’y étais pas ,(Dominique et moi étant  à la recherche de boulangers pour les jours à venir ) mes commentaires sur ce petit périple peuvent être subjectifs.

Il sont donc descendus vers la Rance  et ont  traversé  la rivière , au port du Lyvet en empruntant le pont mobile (l’écluse étant interdite aux piétons) . .

Il ont  ensuit longé la Rance jusqu’au pont de chemin de fer que leur guide ,un peu téméraire ,envisageait de les faire traverser  mais ce dernier étant strictement réservé au trafic ferroviaire il leur a fallu rebrousser chemin  par la rive un peu grassouillette  parait-il

 Au passage contraste entre maison de maitre et ,quelques carrelets assez vétustes. Retour au gite vers 17.50 pour récupérer les clés .

Après installation (22 personnes à installer ça prend du temps )  et l’apéro de rigueur (sans excès évidemment )nous avons fait honneur aux excellents plats  préparés par nos dames  puis sommeil réparateur dans l’attente des efforts du lendemain

 

 

 

 

DIMANCHE  30 AVRIL

Debout aux aurores  pour chercher le pain ,et à notre surprise au retour ,le groupe était  à table en attente de pain  (certains réclamaient les croissants ,mais la commande n’était pas passée donc ….)

 

9.30h   Conciliabule avant le départ  ( coup d’état en vue ?? ) puis descente vers la Rance qui coule en dessous du gîte

 

Nous traversons  à l’écluse du Chatelier en direction du Lyvet ,puis cheminons dans la campagne ,                                                                                     dominant la rivière d’ une trentaine de mètres .Le sentier débouche dans le village du Chatelier que nous traversons.Nous entamons alors une descente vers la rivière ,tout d’abord  par un chemin de campagne puis à travers bois ,descente entrecoupée régulièrement par des remontées ce qui en  fait un parcours assez physique . Ce chemin se termine au chateau de Landeboulou  (altitude  56 m )et nous  rejoignons encore une fois la rivière .C’est à ce moment que Maryse a fatigué car son barda commençait à peser et pour lui rendre service nous l’avons vite délestée des fars qu’elle cachait au fond du sac  :fars excellents ,on en redemande (merci Maryse )

Cet apport de vitamines nous a amenés assez vite en vue de Dinan et nous avons poursuivi notre route par le chemin de halage  (bien plus facile à arpenter que les sous-bois précédents ).Arrivés  à Léhon  nous avons cherché un lieu de pique-nique ,mais  la pluie s’étant invitée ,nous avons visité les lieux avant de remonter vers Dinan .A souligner le vieux pont ,sur lequel nous avons posé pour la postérité ,l’abbaye  et au fond d’un jardin ,quelques sculptures plus contemporaines

 

 

Arrivés à Dinan ,nous avons eu la chance de trouver un café ,face au chateau ,qui nous a permis de pique-niquer au sec Nous avons poursuivi notre visite par la tour du gouverneur  (joli vue sur la contrée environnante  )puis descendu la rue du Jerzual par laquelle nous avons retrouvé le port que nous avions longé sur l’autre rive.Nous sommes rentrés au gîte par le chemin de halage  si facile qu’ il nous rapelait les rives de Penfeld (dans la partie la plus ludique ) Au passage ,nous avons pu constater que les amateurs de pêche  ,vu leur matériel ,semblent se

professionnaliser  (clubs,team ,sponsors … )Il ne leur manque

que le poisson : le seul que j’ai vu sortir de l’eau approchait quand même les 10g   et(environ 3 cm .

Arrivés au gîte ,la pluie persistante a empêché la confrontation bouliste  tant attendue par certains et remplacée par les jeux (où les perdants hél&s pour eux ,sont toujours aussi mauvais  ) .Après les jeux ,même programme que la veille et repos bien mérité

LUNDI 30 AVRIL

Autant la journée du 3-29 s’était déroulée sans surprise ,autant la journée à venir démarrait sous de mauvais auspices .Tout d’ abord ,nous apprenons qu’une de nos camarades ,sans doute pas habituée au lit étroit ,en est  tombée ( chute heureusement sans suite ).la prochaine fois,elle se munira d’une turbulette

Après le déjeuner et après avoir envoyé une voiture sur le parcours en cas de désistement éventuel nous sommes partis pour La Vicomté ( commune à 3 km )pour le départ de la rando .2ème anicroche de la journée : le premier véhicule s’est un peu fourvoyé sur le trajet (en précisant qu’étant sensé le guider j’étais béatement avachi à l’arrière  ) mais tout est entré dans l’ordre

Départ donc de la gare de La Vicomté pour nous diriger vers le fleuve au lieu dit Mordreuc , petit hameau sympathique d’où nous devions prendre le chemin côtier et là ,déception:chemin impraticable vu la marée  et pour continuer la série noire ,votre guide  en cherchant un passage a réussi à s’affaler dans la vase contre un mur  ( au vu de vos réactions ,je suis le seul à ne pas avoir ressenti le choc )Nous avons du faire demi tour et sommes revenus vers le bourg de Pleudihen où nous avons récupéré le chemin .Et quel chemin !!Cheminant au plus près de la rive ,quelquefois dans les champs ,quelquefois en sous -bois avec un tracé assez aléatoire . Nous sommes  arrivés au Port St Hubert où nous sommes arrêtés pour nous ravitailler certaines profitant de la pause pour entretenir l’indispensable du marcheur .Pause terminée ,retardés un peu par le passage du tour de Bretagne  cycliste nous avons repris la route en empruntant le pont sur la Rance .


  Nous avons récupéré le GR  qui au lieu d’être un chemin de halage ,nous a donné toute la panoplie d ce que l’on peut trouver sur les bords de rivière :montées ,descentes ,escaliers bien tracés ou non ,champs ,zones proches du marécage ,tronc d’arbre,le tout entrecoupé par endroits d’un port de plaisance ,d’un moulin…Les photos sont plus causantes qu’un

long discours Au détour d’un chemin ,perdu au fond des bois ,une statue  et quelques sculptures d’un artiste chinois.

Après les efforts de la journée ,un peu de repos pour entamer la montée vers le gîte .Le temps étant clément ,nous avons enfin pu faire ce que  » certain  « attendait avec impatience :pétanque .Il est probable que l’on n’as pas fini d’entendre parler des résultats.ensuite ,manger et dodo  (sans chute du lit cette fois .

MARDI  1er MAI

En ce dernier jour de notre séjour ,départ à 9 h pour rejoindre le village de St Suliac .

Arrivés sur le port ,nous empruntons la ruelle du Val qui nous amène sur le plateau Nous poursuivons jusqu’à l’Oratoire  de Grainfollet ,oratoire dédié à la Vierge ,etconstruit par les terre-neuvas en 1893.

lLe chemin côtier part de l’oratoire et ne semblait pas d’un abord sympathique .Quelques téméraires voulaient quand même essayer ,mais un trailer  qui en revenait nous en : a dissuadé : motif marée haute .Nous avons poursuivi jusqu’à l’extrémité de la presqu’île d’où  ànous avions une superbe vue sur la Rance , 

mais l’accès à la pointe était également impossible ce qui nous a amenés à revenir vers le village dont nous avons arpenté les ruelles avant de descendre vers le port .

 

 

Cette dernière photo tirée sur le port  qui m’a été personnellement dédiée ,peut-être pour me signifier que vous en avez trop bavé pendant ce week-end ?????

Retour au gîte vers 12h et dernier repas en commun avant de rendre les clés et retour  à la maison

J’espère que malgré le petit  commentaire  (gentillet ) ci-dessus chacun aura apprécié son séjour  .

 

 

dimanche 6 mai 2018

Avec un soleil printanier, nous étions 13 marcheurs à quitter Guilers pour se rendre à Saint-Renan. Après avoir laissé les véhicules au lac de Ty-Colo, nous avons contourné celui-ci pour rejoindre le lac de la Comiren.

Tout au long de cette randonnée nous avons dû partager les chemins avec les nombreux VTT que nous avons croisés.

Nous avons continué ensuite vers le lac de la Laverie et tout au bout du chemin nous nous sommes séparés en deux groupes après la traditionnelle photo.

  

Le premier groupe de 4 personnes à fait demi-tour pour éviter de prendre la route à grande circulation.

Pour le deuxième groupe, nous avons continué le long du lac de Lannéon avec une photo de famille de cygnes, les parents et leurs petits en promenade sur le lac.

Par la suite, nous sommes arrivés au terrain de moto-cross et nous avons ensuite suivi le chemin nous menant au environ du golf.

Heureux hasard, à mi-parcours, nous avons croisé un ravitaillement de Milizac VTT qui nous a aimablement invités à reprendre des forces. Après avoir discuté un peu avec ces sympathiques bénévoles, nous avons continué pour prendre le chemin qui redescend sur Saint Renan.

Nous avons pris les rives opposées des lacs pour rejoindre les véhicules où nous avons pris une petite collation avant de rejoindre Guilers. Ce petit circuit faisait environ 13,5km.

Nous sommes rentrés à Guilers vers midi.

Dimanche 22 avril 2018

Il parait que la faim fait sortir le loup du bois ,mais le soleil quant à lui fait sortir les gens du lit, car nous étions 20 au départ de la rando de ce dimanche 22 avril .

Au départ ,nous nous dirigeons vers Kérébars  en passant par la rue Duguesclin , (mais notre présidente étant absente ,pour les croissants :ceinture ).

Nous avons ensuite emprunté le chemin de la tour ,ce qui a surpris certains  : » ce n’est pas la direction pour Guilers Sud   « .Ceux-là ont du oublié que   toutes les routes menant à Rome  ,elles mènent également à tout point de la planète ,donc au Sud de la commune .

Nous avons rejoint Pontavennec ,Le tour  du lac a été abordé avec circonspection : pas trop humide ?j’y vas t’y ,j’y vas t’y pas ?      finalement ,tout le monde s’est décidé et nous avons longé les 3 lacs)  en profitant du site pourles photos et sommes arrivés à Pont-Corff.

Retour au bitume et  à la civilisation . Nous avons continué vers Kervaziou .

7 personnes sont alors rentrées  par Penn an Traon  puis Kerébars et le bercail  après avoir marché 11.5 km env .

Pour notre part ,nous nous sommes dirigés vers Kerjean puis vers Trévéoc .De Trévéoc ,direction Kermenguy  puis Pont  Cabioc’h et la zone du Buis .   Nous avons longé les serres municipales ,et au passage de Kergariou   avons signalé à une gentille demoiselle que les feux de sa voiture étaient allumés.mais ,soit qu’elle fut sourde ,soit qu’elle eut besoin de lumière en plein jour  (solution la plus probable vu les véhicules présents et l’environnement plutôt bohème   )elle n’a pas tenu compte de la remarque et nous avons continué vers Kéroual .La traversée du bois relève aujourd’hui de la routine  et sans anecdote particulière ,nous sommes arrivés à Kérampennec vers 12h  .

Bilan de la matinée :16.2km env.

 

 

Dimanche 15 avril 2018

12 personnes au départ de Kérampennec pour rejoindre Portsall .

Nous avons laissé les voitures à Barr al Lan pour nous diriger vers Lampaul-Ploudalmézeau par  les terres .

Direction Kerhoanoc et le Cosquer où nous avons eu une pensée pour notre ami bricoleur:nous

 avons en effet  repéré une maisonnette ,parfaite pour une maison secondaire  (après quelques menus   travaux )  Les voisins semblent assez

accommodants  quoique peut-être rustiques  et manquant de conversation.

Après un passage dans un sous-bois ,longé par un ruisseau bien  sympa  (   le Gouer  Ar Frout  ) ,nous  nous sommes dirigés vers les dunes de Tréompan.A  constater  que l’hiver  a aussi été humide dans le secteur ,car il est rare de voir les dunes ressemblant à la Sologne  La mer étant basse ,nous avons marché

sur la plage que nous avons quitté pour atteindre la pointe deThéven  pour la photo de groupe    Nous avons continué par le sentier côtier  jusqu’ àPorsguen  puis sommes arrivés sur le port de Portsall   (ou Port sale ) . 

Ensuite pour finir un tout petit raidillon pour arriver  ((oufff!! )  aux voitures          Il était 11.50 et nous avons marché 12.3km .Retour  à guilers vers 12.20h