Archives de la categorie : SAISON 2019-2020

Dimanche 9 février 2020 Où êtes-vous restés ??

9…7…5.. On ne peut que constater une continuité dans l’absentéisme   et se demander :combien dimanche prochain ?

Au départ de Kérampennec nous prenons la direction du Candy pour ensuite descendre vers le Tridour puis nous diriger vers Roz-Valan

Au passage du Tridour ,petite vision apocalyptique du Guilers de demain??Ce sera la seule photo de la rando ,car l’appareil n’a pas apprécié ce que je le faisais enregistrer  (impardonnable :panne de batterie ça arrive même aux meilleurs ,la preuve )

A Roz-Valan nous avons emprunté le sentier sous- bois qui nous a mené à Kerampir , puis ,en contournant la salle de sport nous sommes descendus vers Le Ruffa .Une petite grimpette nous à ramené sur le »  plateau  « de Bohars ,au niveau de la supérette  puis direction la gare et l’allée des noisetiers

Malgré le nombre restreint ,il y en avait quand même 2 pressés de rentrer  .Ils ont continué l’allée des noisetiers pour rejoindre Le Roudous puis KéraMpennec  . bilan : 10.5km

Les 3 rescapés ont continué vers le Tromeur puis Kereval ,pour rejoindre l’allée des noisetiers et rentrer sur Kérampennec  vers 11h50  Bilan :14.8km

Quant à la tempête annoncée  elle ne nous a pas spécialement gênés.La première partie du circuit s’effectuant principalement en chemins creux ,nous étions relativement protégés ,et ce jusqu’à la séparation aux environs de 10h10 .ensuite ,la pluie a fait son apparition et comme les chemins étaient moins abrités ,le vent a aussi été très  présent ,surtout  après l’allée des noisetiers où nous l’avions de 3/4 en face et plus d’abri  Nous sommes arrivés trempés et contents ( d’arriver )

Globalement une rando  ordinaire.

 

Dimanche 2 février 2020

Les dimanches se suivent et se ressemblent, toujours aussi gris et pluvieux à certains moments (mais où se cache le soleil ?, existe-t-il toujours !), avec de moins en moins de monde (il est vrai qu’on est mieux sous la couette par ce temps, n’est-ce pas !), nous étions donc 7 irréductibles au départ de cette randonnée pour Saint-Renan.

Nous sommes donc partis vers Kérébars pour suivre le chemin de la Ligne jusqu’au lac de Ty-Colo, au bout de celui-ci nous nous sommes séparés en deux groupes.

Le premier groupe de trois personnes est rentré sur Guilers en reprenant le même circuit après avoir fait le tour du lac de Ty-Colo, avec une arrivée à Kérampennec vers les 11 heures avec 10,5 km au compteur.

Le deuxième groupe a poursuivi son chemin en passant par le lac de la Comiren puis une montée vers le magasin « Point Vert ».

Sur le haut de Saint-Renan nous sommes passés dans des quartiers rarement traversés pour arriver à proximité de l’école Notre Dame de Liesse. Ensuite nous sommes descendus vers  l’église, puis la rue Saint Yves avant de rattraper le lac de Ty Colo par la rue Toul An Aon.

Ensuite retour sur Guilers et pour changer un peu, nous sommes passés par Saint Fiacre, puis nous avons longé partiellement la « quatre voies » pour arriver près du magasin « Aldi ».

Pour terminer cette randonnée, un petit tour dans le quartier du Penquer et une arrivée à Kérampennec à 11h45 avec 15,8 km au compteur.

Dimanche 26 janvier 2020

Pour retrouver notre quotidien, le ciel gris était présent ce dimanche pour accompagner les 9 marcheurs que nous étions pour cette randonnée.

D’un pas bien décidé, nous sommes partis vers Kérébars pour aller chercher un peu de boue bien fraiche dans le sentier à Pen an Traon, après cette montée grasse direction Kervaziou puis Kérallan sans trop de colle.

Ensuite séparation du groupe près de Trévéoc, le premier groupe de trois personnes est rentré sur Guilers en passant par le bois de Kéroual avec une arrivée à Kérampennec vers les 11 heures avec environ 10km au compteur.

 

Le deuxième groupe quant à lui a poursuivi sa randonnée vers Kermerrien où la descente était glissante et bien grasse, puis après avoir longé le ruisseau bien chargé nous sommes arrivés à Kermenguy.

Ensuite nous avons poursuivi sur Pont Cabioch, le Buis, les rives de la Penfeld et un passage dans le bois sur le haut de Kerguillo et retour à Kérampennec en passant par le Candy. Nous étions au stade à 11h50 avec 15,2 km au compteur.

Dimanche 19 janvier 2020

Accompagné d’un très beau soleil, nous étions 18 marcheurs à quitter Guilers pour une randonnée pédestre vers le Stang-Alar. Brigitte nous ayant rejoint sur le parking de Coataudon, nous avons pu commencer notre randonnée en prenant le parcours sportif jusqu’à l’entrée du jardin botanique.

 

Une petite pause à l’entrée du jardin pour observer le plan d’eau et la nouvelle construction d’une maison sur pilotis et d’assister à la toilette des oiseaux barbotant dans l’eau. Ensuite nous avons continué notre parcours dans les allées du jardin botanique pour rejoindre le Moulin Blanc.

 

Nous avons continué notre balade en longeant les quais du port de plaisance puis jusqu’au bout du polder récemment refait et ouvert au public (bel endroit pour se promener), nous avons rejoint ensuite le belvédère nouvellement créé avec un regard nouveau sur la rade et le nouvel emplacement pour la construction des éoliennes.

  

Ensuite nous avons sillonnés dans les rues de Kérangall  pour rejoindre la plage du Moulin Blanc. Pour rentrer, nous avons repris le jardin botanique du  Stang-alar  et nous sommes arrivés aux véhicules à 11 h20 avec un petit 10,5km au compteur.

Dimanche 12 janvier 2020

Avec ce dimanche ensoleillé, nous étions 18 marcheurs à s’être donné rendez-vous sous la mairie de Guilers pour une promenade dite « Propre » pour éviter d’avoir à passer la serpillère dans la salle Léo Ferré où nous avons dégusté la galette des rois.

Sous un ciel bleu et pour changer un peu de circuit, nous avons fait le tour de Guilers, (comme l’année dernière), en voulant éviter les zones boueuses, mais de ce côté-là je me suis bien planté dans certains endroits car nous avons dû faire demi-tour pour garder nos chaussures à peu près propres.

Dans les grandes lignes nous sommes passés par l’école Sainte Thérèse, Sainte Marie, puis les Petits Pas, Kéruzanval, Coat ar Guéo, Kerjézéquel, le chemin de la source, Pen ar Valy le Candy, Coat Ty Ogan et retour au point de départ, le compteur donnant environ 10km parcouru.

  

Ensuite les choses sérieuses ont commencées.

  

Après avoir disposé les chaises autour de la grande table et sorties les galettes de leurs boites. Françoise et Brigitte se sont dévouées  pour couper les galettes, pendant que les hommes remplissaient les verres de cidre ou de jus de pommes.

 

Après ce travail pénible, nous avons pris notre temps pour savourer ces galettes à la frangipane et à la compote de pomme, le cidre aidant ce bon moment. Je n’ai vu qu’une reine et un seul roi, les autres rois et reines ont été discrets sur ce coup-là !!!

Dimanche 5 Janvier 2020

En ce début de nouvelle année, nous étions 21 personnes à s’être donné rendez-vous à Kérampennec pour les traditionnels vœux et pour se dépenser physiquement après toutes ces festivités.

Pour débuter cette marche, nous avons rejoint Kerzéspès puis nous avons pris le chemin du gaz pour rejoindre Beg Avel Névez, de là nous avons pris la direction de Kergroas.

  

Arrivé à l’intersection, nous avons pris à gauche un sentier que nous n’avions pas pris depuis très longtemps et qui nous a menés au Guermeur, nous avons continué sur Kervéré pour rattraper Kélarret-Coatquénec. Très peu de temps après nous nous sommes séparés en deux groupes après la photo de groupe.

  

Le premier groupe de 7 personnes est rentré sur Guilers en passant par Le Drévès et Kerlubridic pour arriver à Kérampennec vers 11h00 avec environ 11,2kms au compteur.

Pour le deuxième groupe, nous avons continué notre parcours en passant par le moulin de Pen Ar Créac’h, le moulin du Curru, puis nous avons monté le sentier du bois du Bout du Pont.

  

Ensuite nous sommes descendus vers le lac de Ty-Colo que nous avons longé avant de rentrer sur Guilers par le chemin de la Ligne, nous étions à Kérampennec à 11h55 avec environ 15,8kms au compteur.

Dimanche 29 décembre 2019

Pour cette dernière randonnée de l’année 2019, nous étions 11 personnes à s’être donné rendez-vous à Kérampennec pour une balade vers Bodonou.

Pour débuter cette randonnée, nous sommes partis vers Kérébars puis par le lieu-dit « La Tour » pour rejoindre Kerionoc. Un peu plus loin, près de Castel Bois, nous nous sommes séparés en deux groupes.

 

Le premier groupe de deux personnes est rentré sur Guilers en passant par Ty Coz, Kervaziou, Kerallan, Menhir et terminer par le bois de Kéroual, le tout pour environ 11kms.

Le deuxième groupe quant à lui a poursuivi son chemin en traversant l’entreprise « Castel Bois » pour rejoindre la chapelle Notre Dame de Bodonou. Ensuite nous avons suivi l’Aber Ildut jusqu’à la route de la Trinité, en découvrant toutes les modifications apportées à ce secteur (chemins refaits, accessibilité au belvédère, et divers aménagements).

Ensuite nous avons pris la direction de Kériel pour attraper Lanninguer puis Kérivin Vao, Kermerrien et Pont Cabioch. Nous avons terminé cette balade par le bois de Kéroual.

Nous étions à Kérampennec à midi avec 16kms au compteur.

Mardi 31 décembre 2019

En ce dernier jour de l’année 2019, nous venons vous souhaiter un bon réveillon et une très bonne et heureuse année 2020 et surtout la santé pour tout le monde.

Pour les randonnées, je demande moins de pluie et beaucoup de soleil, surtout pour les insulaires.

Dimanche 22 décembre 2019

Nous étions seulement 9 marcheurs à se déplacer sur Brest pour cette avant dernière marche de l’année 2019.

Après avoir laissé les voitures sur le parking de l’Ile Factice, nous avons suivi les berges de la Penfeld jusqu’à la porte de l’Arrière-Garde, puis nous sommes montés sur Quéliverzan par le sentier le plus direct.

Arrivé sur le plateau de Quéliverzan nous avons suivi le circuit du Tram, puis nous nous sommes dirigés vers le plateau des Capucins où nous avons trouvé porte close, l’ouverture étant à 10h00.

  

Nous sommes donc passés par la rue de Saint Malo et l’ancienne prison pour rejoindre Recouvrance avec le triste spectacle des poubelles éventrées rue Vauban. A l’autre bout de cette rue, nous avons rejoint le jardin des Explorateurs avec une belle vue sur la rade.

  

Après une petite photo, nous sommes passés à la Tour Tanguy pour saluer « Fanny de Laninon et de Jean Quénemeur ». Ensuite nous avons traversé le pont de Recouvrance pour rejoindre le Cours Dajot où nous avons aperçu les marins russes du Cedov en escale à Brest et venu se protéger de la tempête.

  

Après nous avons poussé jusqu’à la gare SNCF par le jardin Kennedy et plus loin le passage obligatoire dans le marché de Noel.

 

Après cette petite visite, nous avons descendu la rue de Siam pour rejoindre le téléphérique. Nous avons attendu « Charlotte » pour nous amener au plateau des Capucins, que nous avons traversé avec un petit regard sur la galerie marchande et la patinoire.

  

Pour terminer cette randonnée, nous sommes repassés par Quéliverzan et emprunté le sentier contournant les anciennes fortifications de Brest pour rejoindre les rives de la Penfeld.

Nous étions au parking de l’ile Factice à midi  avec environ 11,1km au compteur.

Dimanche 15 décembre 2019

Ce dimanche matin, nous étions 14 marcheurs à quitter Guilers pour une promenade en bord de mer.

Après avoir laissé les voitures vers 9h10 sur le parking de Penfoul, nous avons débuté cette randonnée côtière avec un beau soleil, un fort vent de face et une mer bien formée, (qu’elle est jolie quand elle est tourmentée).

Ayant passé la pointe de Beg an Tour, plus rien n’arrêtait le vent. Nous avons pu ainsi contempler les vagues s’éclater contre les rochers et cette belle couleur de l’eau nous donnant des envies de vacances au soleil. Tout en regardant le large et le ferry rejoignant Roscoff dans une mer bien houleuse, nous avons continué sur Beg ar Garo et plus loin une petite incursion sur la presqu’ile du Vivier que nous n’avions pas foulé depuis longtemps.

  

Une fois ressorti de cette presqu’ile, nous sommes allés sur la presqu’ile de Saint Laurent que nous avons contourné, puis direction le clocher de l’église de Porspoder pour terminer avec le sentier côtier.

Pour le retour avec le vent dans le dos, nous avons pris la direction de Keroustat puis Gorre Kear. Plus loin nous sommes rentrés sur la commune d’Argenton et nous sommes passés par Prat Kerguérioc et Bédiez où les mobiles en mouvement sur les terrains privés bougeaient dans tous les sens avec le vent.

Nous étions de nouveau au parking de Penfoul à 11h35 avec 11km au compteur et à midi à Guilers.