Dimanche 24 mars 2019 Un petit tour vers le sud (de Guilers )

En  ce lendemain de repas du club nous étions ( oh surprise  ) 21 au rendez-vous de Kérampennec .Peut-être est-ce du aux agapes de la veille ,mais il

n’y avait pas beaucoup de précipitation au départ ,même si tout le monde était  à l’heure .

. Malgré une certaine anarchie au départ ,nous avons quand même décollé en direction de Kermengleuz.

Traversée du bois sans anicroches  (les allées sont propres   )et direction Pen an Traon ,( à remarquer que personne ne s’est ce jour intéressé aux poubelles )puis le champ de nos courageux maraîchers  (!!! ). A Lambalez,nous abandonnons le bitume pour le chemin de terre au lieu dit   » croisement des diligences  » (espérons que la suspension était au top  ) puis arrivée à Kervaziou.

Le gardien du lieu était un peu réticent pour nous céder le passage ,mais ,  après une conversation avec Dominique ,il est parti (c’est le cas de le dire )la queue entre les jambes .De Kervaziou ,nous nous sommes dirigés vers Kéralan ,puis  le Menhir .

Mais ,entre ces deux lieux ,un petit chemin de campagne qui ne connait pas le sens du mot sécheresse.Pour le passer  il suffit d’oser ,mais ce ne fut pas le cas de tous :la tricherie existe dans tous les sports .Ci-dessous ,2 photos :passage normal et autre

Au Menhir nous avons pris la direction du poney-club ,puis Kermerrien où  a eu lieu la séparation  après . évidemment les photos  Bon retour les amis .Il sont rentrés par Kermenguy puis Pont Cabioc’h   et Kéroual après avoir parcouru 11.7 km environ .

Pour notre part ,nous avons longé les rives de i’Ildut , entre lesquelles était posé un petit pont de bois .Mais malgré mes prières réitérées ,personne n’a voulu traverser .Il a même soufflé un petit vent de rébellion   et nous avons continué vers le golf  par un chemin habituellement boueux ,et qui s’est avéré conforme  à  sa réputation Après le golf ,nous avons retrouvé  le bitume pour rejoindre Traon – Bihan puis Le Buis .

Direction le fort de Penfeld et pour y arriver  nous avons trouvé le petit raidillon nous amenant à la porte du fort  ( Mais que serait une rando sans boue et sans grimpette ? )

Après cet effort ,nous avons emprunté les allées du bois de Kéroual pour arriver au but vers 11.55

Bilan :15.4km